Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

DCE Diourbel : 7 réclamations, plus de 5 forfaits, 1 appel, 1 abandon

L’édition 2022 du Drapeau du chef de l’Etat n’est pas loin d’être celle pendant laquelle on a enregistré plus de réclamations. Sept au total, en plus des forfaits et d’un abandon. Même un appel a été déposé.

Fatick : reine des recours avec 4 sur 7

Sur les 7 réclamations enregistrées, les 4 portent la signature de la région de Fatick : la victoire d’Ismaila Diop sur Amadou Wade Ndour (Tamba), la réclamation en ½ finale par équipe, contre Diourbel, dans la catégorie des 66 kilos. En finale individuelle des 66 kilos, contre Kaolack, ils ont déposé un autre recours. Enfin, en finale par équipe, contre Dakar, ils ont déposé une réclamation après que leur lutteur de 66 kilos eut été déclaré perdant.

Mais, si les deux premières réclamations ont été concluantes, ce n’est pas le cas pour les deux dernières où ils ont été déboutés.

Aussi, Kaffrine a battu Matam après réclamation (66 kilos), Bibocor Sagne de Thiès a sorti Pape Ndiaye de Kaolack (86 kilos) après recours et Birahim Tamberou a battu Gora Niang sur réclamation.

Une dizaine de forfaits

Baboucar Tine de Kaffrine (86 kilos), Pape Marone (100 kilos) et Cheikh Ndiaye (+ 100) de Matam, Ababacar Sarr, Louis Thior 2 et Oumar Diégane Diop, en open, ont tous déclaré forfait.

Si on y ajoute les équipes incomplètes, comme Louga, dont les lutteurs absents peuvent être considérés comme forfait, on comptabilise plus de dix forfaits sur l’ensemble de la compétition.

1 abandon et 1 appel

En compétition individuelle au niveau des 76 kilos, le lutteur de Kolda, Hedjazi CAMIL, dans son combat contre Amadou Dia de Thiès, a abandonné pour cause de blessure.

Mais l’un des faits marquants du tournoi a été l’appel déposé par Diourbel pour contester le verdict de la réclamation déposée par Fatick. C’était en demi-finale par équipe, avec les lutteurs de la catégorie des 66 kilos. Finalement, ils ont eu gain de cause car il a été décidé que le combat soit repris. En définitive, c’est le lutteur de Fatick qui a eu le dernier mot.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

Après avoir perdu dans l’enceinte, contre Bombardier, Balla Gaye 2 a aussi laissé de l’argent au CNG. Comme c’était prévisible avec ses nombreux avertissements,...